Temoignages

Page: 3 de 6 | Entrée: 21 à 30 | précedent |

Fabien, Seattle, Washington, 2009

Aujourd'hui nous sommes toujours en contact, nous nous sommes retrouvé à Londres l'été 2011 et l'été 2012 les Walkers sont venu en France, rencontrer ma famille. J'étais un soir à table avec ma famille de toujours et ma famille d'accueil. C'est là que je me suis rendu compte de tout ce que m'avais apporter cette expérience.



Le 02 Juin 2009, je prenais l'avion pour les états-unis. Le coeur serré mais bien décidé, je partais à la conquête du nouveau monde. Seattle fut ma ville d'accueil, the emerald city. Je découvris les grand espaces. Arbres immenses, lac et routes disproportionnées. Tout était comme dans un film.

J'étais content de découvrir un endroit un peu moins célèbre de ce pays mais qui valait le coup d'être connu. Je pourrais parler de tous ce que j'ai vu, des villes que j'ai visité, de mon anglais qui évolué de manière surprenante ( dans le bon sens du terme ! ), de toutes ces choses du quotidien qui étaient différentes et qui rendaient mon quotidien tellement intéressant. Oui je pourrais vous parler de tous ça mais ce dont j'aimerais vous parler c'est les Walkers, ma famille d'accueil.

Kate et Martin, anglais d'origine vivent aux USA depuis un grand nombre d'années. C'est là qu'ils on eut leur trois enfants : Max, Nate et Finnegan. Malgré le fait que je sois en charges des enfants, que cela fasse partit de mes obligations lors de cette expérience je ne me suis jamais sentit comme un employé. J'avais des horaires et des choses à faire c'et vrai mais j'étais un membre à part entière de la famille et je le suis toujours. Aujourd'hui nous sommes toujours en contact, nous nous sommes retrouvé à Londres l'été 2011 et l'été 2012 les Walkers sont venu en France, rencontrer ma famille. J'étais un soir à table avec ma famille de toujours et ma famille d'accueil. C'est là que je me suis rendu compte de tout ce que m'avais apporter cette expérience.

Aujourd'hui les enfants ont grandi, les Walkers n'ont plus d'aupair quant à moi j'ai repris mes études et espère pouvoir voyager et vivre dans plein d'endroits intéressant quand je serais diplômé.


Mme Panisset, Maman de Valentin, Santa Monica 2009/2010

N’hésitez pas à faire partir vos enfants et même incitez les à vivre cette expérience. L’appréhension de l’inconnu pour les jeunes et le doute du bienfait d’un départ pour nous parents sont normales mais ne doivent pas être un obstacle pour ce projet.



N’hésitez pas à faire partir vos enfants et même incitez les à vivre cette expérience. L’appréhension de l’inconnu pour les jeunes et le doute du bienfait d’un départ pour nous parents sont normales mais ne doivent pas être un obstacle pour ce projet.

Nous avons trois enfants, tous sont partis et le dernier Valentin qui est encore à Santa Monica aux US nous demande même de rester… Si mes deux ainés étaient déjà partis, ne croyez pas qu’il était facile de laisser partir le petit dernier. Je savais au fond de moique cette année à l’étranger était bénéfique mais la crainte pourtant, était présente. La décision d’un départ ne se fait pas en 5 mn elle doit être refléchie pour pouvoir être prêt à la séparation autant qu’à un soutien positif au début du séjour. Car l’essentiel au commencement de leur séjour est bien de les soutenir, les encourager et leur faire confiance. Quand aujourd’hui nous leur demandons ce qui a été le plus dur pour eux et bien ils ne s’en souviennent même pas et ils ne gardent que le positif de leur séjour. Il ne faut pas nier que certains jours sont difficiles : peur de ne pas être à la hauteur, tension dans la famille,manque de papa, maman (comme c’est étonnant tout à coup), manque des amis… Mais plus le temps avance et plus nous sentons qu’ils prennent leurs marques, qu’ils s’intègrent parfaitement bien et surtout qu’ils s’épanouissent et sont heureux.

Contrairement à ce que nous pensions la langue n’est pas un obstacle alors pour ceux qui veulent partir ne vous faites pas de souci, vous communiquerez de mieux en mieux sans vraiment vous en rendre compte. Soyez actifs, allez vers les autres et tout ira bien. Vous verrez vous êtes plein de ressources que vous ne soupsonnez même pas ! Vous allez apprendre à vous connaître et à vous surpasser. Si au début les mails ou les appels téléphoniques simplement pour entendre le son de la voix sont fréquents, après quelque temps, ils deviennent très, même très espacés. Rassurez vous, parents,tout va bien, ils n’ont plus besoin de vous et vous êtes étonnés à quel point tout est devenu « super » là-bas ! 

Soyez surs, les parents comme les jeunes que c’est une réelle chance de passer une année à l’étranger. Nos enfants reviennent avec la maitrise de la langue, mais en plus, avec une maturité et une ouverture d’esprit qu’aucun diplôme ne peut donner. Aujourd’hui, nous savons que l’année qu’ils ont vécu leur a apporté beaucoup de joie et de satisfaction mais nous sommes également persuadés que cette expérience leur a permis de se connaître et d’avoir un regard toujours ouvert sur le monde.

Enfin, soyez rassurés avec l’équipe ISPA. Vous serez épaulez et vous aurez toujours un accueil chaleureux auprès de tous ses membres. Nous en profitons encore ici pourles remercier de leur gentillesse, leur disponibilité et leur efficacité.Ce n’est pas de vains mots que de dire que nous étions en confiance avec eux : nos enfants ne sont pas seuls et nous non plus. Nous nous sommes rapidement rendu compte que nous pouvions toujours compter sur eux (ce qui a permis de supprimer un souci) et nous leur en sommes très reconnaissants.

Alors, prêt pour le grand saut ? Si vous le souhaitez nous sommes à votre disposition pour parler de vive voix de cette riche et fructueuse expérience qui a rendu nos enfants différents : plus autonome, plus confiant, plus tolérant, plus curieux…


Maman de margot, SF, Diablo Valley College, 2011-2012

Margot est partie voilà bientôt une semaine on se parle tous les jours ( cela ne va pas durer longtemps ! ) et vu tout ce qu'elle me raconte et au vu de toute l'organisation qu'il y a eu avant son départ, je tenais à vous dire que je suis bluffée par tant de professionnalisme de votre part ...qui n'a d'ailleurs d'égal que votre gentillesse et disponibilité à chacun de nos coups de téléphone ...je sentais que je pouvais vous confier ma fille en toute confiance et je ne me suis pas trompée ... Ma fille est dans une famille d'accueil extraordinaire, elle adore la ville, son quartier et le college, grace à vous, elle va passer 10 mois merveilleux ... Encore merci. Brigitte


Parents de Thomas, UCLA Ext., 2011/2012

Après un BTS audiovisuel option son, en vue de devenir ingénieur du son, notre fils Thomas a voulu partir à l'étranger apprendre l'anglais. En effet, au cours de stages au festival de Jazz à Montreux, il a pu rencontré des producteurs américains et s'est rendu compte qu'il avait du mal à communiquer avec eux.



Après un BTS audiovisuel option son, en vue de devenir ingénieur du son, notre fils Thomas a voulu partir à l'étranger apprendre l'anglais. En effet, au cours de stages au festival de Jazz à Montreux, il a pu rencontré des producteurs américains et s'est rendu compte qu'il avait du mal à communiquer avec eux. De plus, il souhaitait changer un peu de direction professionnelle. Ayant un copain qui avait passé une année scolaire aux USA avec ISPA et qui était rentré ravi, il s'est intéressé à cette association et a peu à peu affiné son projet grâce aux conseils avisés de Leslie son interlocutrice, qui l'a aidé et guidé vers le bon enseignement. Vu son faible niveau d'anglais, Leslie lui a conseillé de faire 2 trimestres d'anglais avant de commencer un Certicate en Production audiovisuelle à UCLA (Los Angeles). Il a fallu environ 9 mois pour tout organiser, nous-mêmes avons pu poser toutes les questions possibles (logement, financement, études,voyage, accueil à l'aéroport..). Nous avons eu toutes les réponses attendues et 3 mois avant le départ, Thomas et nous, avons participé à une réunion très bien organisée pour expliquer à tous les jeunes le déroulement de leurs études, ce qu'on attendait d'eux.

Fin Septembre 2011, Thomas part de Paris pour LA (vol direct) et est accueilli à l'aéroport à son arrivée: transfert dans sa famille d'accueil et dès le lendemain premier contact avec l'Université et test d'anglais pour faire les groupes de niveau. Thomas a été placé en niveau 105 puis au 2ème trimestre au niveau 106. Il a obtenu de très bons résultats, encouragé et très bien encadré par des professeurs exigeants mais à l'écoute de leurs étudiants. Il s'est fait des tas d'amis de tous horizons(coréens, saoudiens,italiens,brésiliens,japonais...)avec qui il doit parler anglais, puis vient de commencer cette semaine son Certificate. Là, il se retrouve au milieu d'une majorité d'étudiants américains et se régale chaque jour un peu plus. Tos ses professeurs sont des professionnels reconnus à Hollywood.... Et il a même passé son permis de conduire! Nous sommes allés le voir à New-York pour Noël et l'avons retrouvé quasiment bilingue, en 3 mois seulement. Et depuis, il a encore progressé en anglais.

En conclusion, nous sommes très heureux d'avoir pu offrir cette chance à notre fils de découvrir un pays , de rencontrer des étudiants du monde entier et de faire des études qui vont lui ouvrir des portes dans l'avenir , ici ou ailleurs. Et merci à ISPA pour tous ses conseils, ses réponses et sa présence à chaque instant car ce n'est pas toujours évident d'avoir un enfant (certes grand!) de l'autre côté de la planète. Mais nous sommes rassurés car,à chaque interrogation, nous pouvons dialoguer sans problème avec Leslie qui est toujours très réactive. Et sur place, il y a des interlocuteurs en cas de problème.

Voilà une expérience enrichissante tant pour les jeunes que pour leurs parents!


Olivia, New York/New Jersey, 2009-2010

Je me presente je m'appelle Olivia, je viens de Marseille. Apres mon bac j'ai fais le choix avec ma famille de partir 1 an aux USA pour m'améliorer en anglais car celui ci n'était pas terrible. J'ai choisi le programme sur NY car je ne connaissais pas NY et le programme m'intéressait.



Je me presente je m'appelle Olivia, je viens de Marseille. Apres mon bac j'ai fais le choix avec ma famille de partir 1 an aux USA pour m'améliorer en anglais car celui ci n'était pas terrible. J'ai choisi le programme sur NY car je ne connaissais pas NY et le programme m'intéressait. 

J'ai fait 3 mois de résidence sur Brooklyn, l'ambiance de la résidence est super, on rencontre beaucoup de personnes de toutes nationalités, les chambres sont très bien aménagées et le cadre est agréable. La résidence n'est pas très loin de l'école d'anglais de Manhattan, environ 45 min de trajet en subway . 

En ce qui concerne l'école d'anglais , c'est une très bonne école, les professeurs sont très sympa, vous pouvez discuter de votre country, ils vous écoutent c'est très agréable. L'école se situe au coeur de Manhattan pas très loin du quartier de SOHO BROADWAY et CHINATOWN .

Après ces 3 mois, vous finissez votre année dans une famille d'accueil dans le New Jersey. C'est une très bonne expérience humaine car là vous êtes vraiment plonger dans la vie américaine, vous partagez énormément de choses avec la famille, créez un lien avec cette famille, c'est super agréable . 

Ensuite pendant 5 mois vous allez dans un campus très américains, vous discutez avec les américains, vous faites des connaissances, le week end vous sortez avec eux, dans le campus il ya un centre d'étudiant et là vous vous inscrivez à différentes activités du campus , de plus il y a une librairie, une grande cafétéria, une salle de sport, une bibliothèque...

Mon expérience m'a fait énormément grandir mentalement et humainement car il n'y a personne pour vous dire ce que vous devez faire donc c'est a vous de tout gérer . Cette expérience m'a fait rencontrer des personnes en or qui vont énormément me manquer comme ma famille d acceuil et mes amis du dormitory .

Elle m'a fait faire aussi un choix sur mon avenir professionel et de plus je suis tombée amoureuse de NY une ville très animées où les personnes sont très agréables.

Je remercie toute l'équipe d'ISPA d'avoir réaliser mon rêve ;-)

Olivia


Mathilde Richard, IMTP San Diego 2009/2010

« comment décrire une merveilleuse etextraordinaire aventure en quelques lignes ? » Aprèsavoir passé une année scolaire en Californie, à San Diego, je dois vous avouerque le voyage en vaut le détour. Nerveuse au départ d’une nouvelle vie,d’un anglais « pas brillant », une distance qui fait parfois peur,ces 9 mois ont été pour moi "awesome" !!! Entre cours deperfectionnement d’anglais, vie universitaire et stage en entreprise, cetteannée m’a beaucoup apporté tant au niveau linguistique que culturel. So oneadvice « don’t be so afraid and go for it !»


Laura, Cours d’anglais + Certificate à UCLA Ext., 2011/2012

Je tiens a témoigner car j'ai été dans la même situation avant de partir, j'avais de nombreuses questions et je voulais m'assurer d'être préparée au mieux pour cette expérience que je voulais rendre le plus bénéfique. J'ai eu la chance d'avoir pris contact avec des françaises sur place qui m'ont définitivement persuadée de traverser l'Atlantique.



Je tiens a témoigner car j'ai été dans la même situation avant de partir, j'avais de nombreuses questions et je voulais m'assurer d'être préparée au mieux pour cette expérience que je voulais rendre le plus bénéfique. J'ai eu la chance d'avoir pris contact avec des françaises sur place qui m'ont définitivement persuadée de traverser l'Atlantique.

D'abord, il faut avouer que l'idée de partir à l'étranger était plus un besoin et une envie de m'exposer à un autre environnement culturel qu'une simple idée passagère. Ainsi, j'étais décidée et me suis donnée les moyens de l'organiser financièrement, psychologiquement et par rapport à mes études. Je pense que cette préparation de long terme, presque 1 an, a permit de maturer le projet que ce soit pour moi, mes amis, ma famille et par dessus tout, d'éviter un stress général avant le décollage.

La plus grand zone d'ombre avant mon départ était mon niveau d'anglais. Non pas si j'étais capable de m'exprimer et de communiquer car j'étais déjà partie dans des pays anglophones mais jamais aussi longtemps, mais si mon niveau académique était suffisant pour m'inscrire dans un Certificate. Pour m'en assurer, je me suis inscrite au programme de langue AIEP de UCLA Extension de trois mois et pour me donner une idée de la progression nécessaire, j'ai passe le TOEFL juste avant de partir. Il s'avère qu'avec mon niveau d'anglais BAC+3, j'ai eu 81 IBT ce qui était suffisant pour mon inscription. Pourquoi prendre les cours de langue alors? Deux choses, d'abord car ça vous donnera un enseignement en anglais que vous n'avais surement jamais eu en France, des bases solides et une méthodologie et donc une meilleure préparation pour le Certificate. Aussi, humainement c'est juste incroyable, vous rencontrez des étudiants du monde entier, des professeurs géniaux tout ça dans une ambiance chaleureuse. Découverte, apprentissage et amitié ont été les maitres mots de mon été 2011.

Aussi, j'ai été accueilli cet été là dans une famille. Trois mois au sein d'une famille vous donne accès a une intimité touchante et bienveillante lorsqu'on est loin de la sienne. Cela requiert beaucoup de tolérance et d'adaptivité, à ne pas conseiller à ceux qui ne peuvent pas se passer de leur confort et de leurs habitudes.

Dès Septembre, j'ai donc commencé mon Certificate en Business and Management of Entertainment à valider en 9 mois. Première impression des cours; OMG que de beau monde de Hollywood. Dis comme ça c'est peut être un peu clinquant, mais il est vrai que tous mes professeurs, soit des professionnels, sont de véritables experts sur le marche du divertissement. Les cours sont très loin du système universitaire français à apprendre des notions par coeur, car ici on cherche à discuter de concepts, les comprendre en classe et être à même d'utiliser le vocabulaire spécifique associés. Les examens sont le plus souvent sous forme de QCM online et là encore, les professeurs sont là pour vous faire réussir, il n'y a pas de piège.

Enfin, je souhaitais pouvoir profiter de l'opportunité professionnelle qu'offre le Certificate car là est tout l'avantage: pouvoir combiner stage et cours universitaires tout en respectant les contraintes d'un visa international. Pour cela le "yes you can" live motiv a vraiment été de rigueur car j'ai trouvé mon stage sur internet, déposé directement mon Cv et après un entretien j'ai pu postuler pour un stage conventionné dans une agence de communication. Ca se passe bien, c'est beaucoup de travail, mais ça me permet de bien remplir mes semaines.

En effet, après 9 mois déjà, je réalise au combien ce séjour m'apporte et que cette année est et sera surement une des plus riche dans ma vie. La vie en France me manque parfois, mais si je rentre, LA et tous ces moments seront des souvenirs chers a mon coeur.


Eleonore, New York/New Jersey, 2009-2010

J’ai eu la chance d’y être étudiante. De Septembre a Décembre, j’ai suivi des cours d’anglais a New York, Manhattan, au sein d’une école de langue pour étudiants internationaux: ELS Language Center (extension de Adelphi University). J’etais logeedans une residence a Brooklyn, avec des jeunes du monde entier (Bolivie, Bresil, Portugal, Italie, Suisse, Venezuela, Taiwan, Japon, Norvege, Israel, Coree, Republique Dominicaine..) qui, pour la plupart etudiaient dans la meme ecole. Cette diversite muticulturelle etait extraordinaire.



Titulaire du Baccalauréat Général obtenu en Juillet 2008 au Collège de Marcq, j’ai passé un an aux Etats-Unis avec l’organisme ISPA. 

J’ai eu la chance d’y être étudiante. De Septembre a Décembre, j’ai suivi des cours d’anglais a New York, Manhattan, au sein d’une école de langue pour étudiants internationaux: ELS Language Center (extension de Adelphi University). J’etais logeedans une residence a Brooklyn, avec des jeunes du monde entier (Bolivie, Bresil, Portugal, Italie, Suisse, Venezuela, Taiwan, Japon, Norvege, Israel, Coree, Republique Dominicaine..) qui, pour la plupart etudiaient dans la meme ecole. Cette diversite muticulturelle etait extraordinaire. 

Durant l’election presidentielle, tous mes amis et moi sommes alles a Times Square. Une ambiance de folie y regnait. Les gens criaient, acclamaient,et pleuraient. J’en garde un souvenir grandioseet des frissons intenses. Le nouvel an, Halloween (la plus grande parade des Etats-Unis etait a Manhattan), spectacles ou Show comme nul existe en France, jeux de basket (Knicks) et de baseball (Yankees), concert de Coldplay, messe a Harlem ont etaient des remarquables moments.

Après avoir atteint le Master 111 et obtenu mon diplome a l‘ELS, j’ai integré en Janvier 2009, pour un semestre l’Université de Lincroft dans le New Jersey, Brookdale Community College et y ai suivi les mêmes cours que les étudiants Américains. Les matierès que j’avais choisies avec l’aide d’un advisor etaient les suivantes: Mathematics with Buisness Applications, Intercultural Communication, English writing, English reading et Marketing. Ces discplines totalisaient 18 credits par semaine. Dans le New Jersey, je vivais dans une famille d’accueil da la ville de Red Bank. Avec eux, je suis allee a Altantic City, Washington DC, et skier a New York dans une station a quelques heures du NJ.

Je me suis investis également beaucoup dans les activités et clubs proposés par l’université et suis membre du “Theatre Club”, du “Business Club” ainsi que du“ International Student Club“. Un voyage a ete organise avec tous les etudiants du club international a Boston ce qui etait une experience geniale car tous s‘entendaient a merveille. Je travaillais enfin dans la cafétéria de l’université (11 heures par semaine) et assurais des cours de Francais auprès d’étudiants Américains. Toutes les opportunites sont a saisir pour ameliorer et communiquer en anglais!

Cette formidable année vécue en totale immersion aux Etats-Unis m’a permi d’acquérir une maturité, une capacité d’indépendance et un niveau d’anglais élevé. Elle m’a également confirmeedans le choix de mes études. J’ai integre cette annee une ecole de Commerce en France, a Reims, a TEMA Reims Management School.
Je suis rentrée en France avec des etoiles pleins les yeux de cette experience si riche en decouvertes, evenements et en rencontres. 

Eleonore.

Cécile, Seattle 2009/2010

J'ai passée une année très enrichissante dans un univers très agréable. Je vivais dans les nouveaux dorm qui sont magnifiques. Grâce à cette année à Seattle mon anglais c'est amélioré de façon impressionnante. j'ai aussi découvert comment me débrouiller par moi même et la vie en collectivité. Le campus est très sympa. Aux moindres questions ou problèmes, les conseillers internationaux sont toujours là pour répondre à nos interrogations. De plus, j'ai rencontré des personnes géniales, les américains n'hésitent pas à venir à notre rencontre et sont curieux de découvrir d'autres cultures. Ce qui nous met à l'aise dès le début. La vie américaine est très plaisante c'est pour cela que j'envisage de finir mes études sur le territoire américain. Merci pour tout ;-) Cécile.


Guillaume, Independent Placement in Marketing, NY, 2009

*Ne nous voilons pas la face : les formalités pour partir en stage aux US sont longues et peuvent devenir pénibles sans un minimum d'organisation. Il faut déjà s'y prendre tôt (au moins 3-4 mois à l'avance) car beaucoup d'étapes ne dépendent pas vraiment de nous ( rendez-vous à l'ambassade...) et suivre pas à pas les consignes de l'ISPA. Enfin, prévoir un budget conséquent car un séjour aux US coute cher, et le VISA aussi *ISPA : *Impeccables sur toute la ligne. Efficaces et rassurants j'en suis très satisfait.



Avant le départ : 

*Ne nous voilons pas la face : les formalités pour partir en stage aux US sont longues et peuvent devenir pénibles sans un minimum d'organisation. Il faut déjà s'y prendre tôt (au moins 3-4 mois à l'avance) car beaucoup d'étapes ne dépendent pas vraiment de nous ( rendez-vous à l'ambassade...) et suivre pas à pas les consignes de l'ISPA. Enfin, prévoir un budget conséquent car un séjour aux US coute cher, et le VISA aussi *ISPA : 
*Impeccables sur toute la ligne. Efficaces et rassurants j'en suis très satisfait.

*Sur place :
*Quelques conseils une fois sur place : 
- se rendre assez rapidement dans un office du tourisme pour y prendre plans brochures, etc... 
- faire attention au fait que la plupart des prix affichés aux US sont Hors-Taxe. Il vous faudra donc payer 10 ou 20 % de plus que ce qui est affiché 
- prendre une carte de métro mensuelle est très rentable ( à NY, elle est rentable à partir de 1 Aller-Retour par jour ) 

*La langue :
* Il n'y a pas de mystères, pour progresser, il faut pratiquer. N'hésitez donc pas à parler à vos collègues, hôtes, dans les magasins, les restaurants... Regarder des émissions télévisées peut également être un bon moyen de progresser rapidement.

Page: 3 de 6 | Entrée: 21 à 30 | précedent |