Temoignages

Page: 3 de 4 | Entrée: 21 à 30 | précedent |

Emilie, Lycée, Oklahoma, 2011

Cette année en Amérique est super et je pense que tout le monde devrais essayer. Je pense qu’il est mieux de ne pas se faire d’idée avant de partir parce que forcement on ne peut pas tombée sur la même famille que celle qu’on a en France.



Cette année en Amérique est super et je pense que tout le monde devrais essayer. Je pense qu’il est mieux de ne pas se faire d’idée avant de partir parce que forcement on ne peut pas tombée sur la même famille que celle qu’on a en France. Moi je suis dans une toute autre famille que j’ai en France, je vis chez une grand-mère ses deux filles sont partis de la maison et ont des enfants, je vis dans la campagne et je suis dans un tout petit lycée ( 500 étudiants de la maternelle a la terminal). Mais je pense que le fais que je vive seul avec Betty fais que je la connais mieux que si j’habitais avec plus de personne, la vie a la campagne j’aime beaucoup parce que j’ai toujours vécu en grosse ville ( Lyon, Marseille) mais j’ai toujours voulu savoir se qu’étais la vie de campagne, et parce que le lycée est petit je me suis intégrer beaucoup plus facilement que si j’étais dans un gros lycée, ici tout le monde se connais. Donc se que je veut dire c’est que, même si la famille et l’environnement ne ressemble pas du tout a celle ou vous vivez en France,  il vaut mieux apprendre a connaitre le lycée la famille avant de juger.

Cindy, Lycée, Nebraska, 2011

Si vous souhaitez participer au Programme d’ISPA en tant que Etudiant aux USA, et que vous n’osez pas vous lancer parce que vous avez peur de manquer votre famille et de ne pas bien vous intégrer à la nouvelle vie américaine, n’hésitez pas à vous lancer. J’étais comme ça au début mais finalement au fils des mois de mon expérience je me rends compte que j’ai pris le meilleur choix pour mon avenir.



Si vous souhaitez participer au Programme d’ISPA en tant que Etudiant aux USA, et que vous n’osez pas vous lancer parce que vous avez peur de manquer votre famille et de ne pas  bien vous intégrer à la nouvelle vie américaine, n’hésitez pas à vous lancer. J’étais comme ça au début mais finalement au fils des mois de mon expérience je me rends compte que j’ai pris le meilleur choix pour mon avenir. En peu de temps mon anglais c’est super bien amélioré. J’ai fais de merveilleuse rencontre car les Américains sont adorables, j’ai aussi rencontré des étudiants étrangers d’autre pays comme moi, et en plus de ça, ce programme me montre la vrai vie: prendre de bonne(comme de mauvaises) décisions par moi même, prendre confiance en soi, être beaucoup plus ouverte d’esprit… J’ai pas vue passé tous ces mois depuis que je suis partis, et j’essaye d’en profiter à fond car je sais ce que cette expérience n’arrivera qu’une seul fois dans ma vie !

Emeline, Lycée, Alaska, 2007

J'ai toujours adoré voyagé, que ce soit avec ma famille (les quatre coins de la France, Tunisie, Suisse...), ou avec le collège (Allemagne, Angleterre), puis j'ai eu la chance de trouver un organisme par le biais de mon collège qui me permettait de partir onze semaines au Canada, à Calgary, pour mon premier trimestre de seconde. Cette expérience là marque donc le début de mon aventure de globe-troteuse "en solitaire". Par "solitaire", je veux dire sans personne que je connaisse, mais avec un organisme.



Bonjour à vous, les futurs voyageurs !

Entre deux essais de remplir une valise en respectant la limite de poids, je prends le temps de vous écrire pour vous faire part de mon expérience.

J'ai toujours adoré voyagé, que ce soit avec ma famille (les quatre coins de la France, Tunisie, Suisse...), ou avec le collège (Allemagne, Angleterre), puis j'ai eu la chance de trouver un organisme par le biais de mon collège qui me permettait de partir onze semaines au Canada, à Calgary, pour mon premier trimestre de seconde. Cette expérience là marque donc le début de mon aventure de globe-troteuse "en solitaire". Par "solitaire", je veux dire sans personne que je connaisse, mais avec un organisme.

A mon retour, je n'avais qu'un seul but : passer mon BAC (mais on était qu'en novembre de l'année de ma seconde...) et REPARTIR pour une année complète !!!! Je me suis donc mise à la recherche d'organismes qui pourrait m'aider à partir, et je continuais à faire de petits voyages, petits dans le temps pas forcément dans la distance ! (deux semaines à San Diego avec mon lycée en première, et deux semaines à Malte en colo pendant l'été entre la première et la terminale). Puis mon année de terminale commença, le BAC approchait donc à grands pas, et l'envie de partir se faisait de plus en plus grande !!! Mais que faire si je ne trouvais pas de moyen de partir ??? Me voilà donc obligée de faire comme tout le monde, et d'aller traîner les pieds au salon de l'étudiant pour trouver une issue de secours. Et je suis tombée nez à nez avec cette issue de secours ! Ce n'était évidemment pas à quoi mes profs s'attendaient (une grande école ou autre) mais c'est ce que moi je voulais => un organisme pour me permettre de partir un an aux USA se trouvait là : ISPA ! Le rêve se dessinait peu à peu concrètement devant moi. Je remplissais le dossier pour partir, allais passer les tests d'anglais, remplissais d'autres papiers, mais sans oublier bien sûr de réviser mon BAC, car "pas de diplômes = pas de départ pour moi".

Puis le BAC en poche, je dû affronter l'ambassade américaine pour l'obtention de mon visa J-1. Je me retrouvais donc à Paris, sous la pluie, devant ce grand bâtiment, où l'on interdisait à la personne qui m'avait accompagnée de rentrer avec moi. Je rentrais donc seule et dû laisser tout objet électronique ou des clés au seuil de sécurité. Impossible donc de dire à la personne qui m'attendait dehors sous la pluie de rentrer et que je la rejoindrai plus tard. Quatre heures après je ressortais après avoir vu deux agents, donné tous mes papiers, et répondu à de multiples questions, mais je savais que d'ici une semaine je devais recevoir mon passeport avec mon visa à l'intérieur ! Il ne manquait plus qu'une seule chose => où exactement allais-je partir ??? On était début juillet, le départ était prévu pour le 10 août et je n'avais toujours pas de famille d'accueil.

Un matin vers 9h, je reçu un appel d'un membre d'ISPA qui me réveilla, il n'avait toujours pas de famille pour moi, mais avait besoin d'un renseignement supplémentaire, DOMMAGE faux espoir !!!! Mais le lendemain mon téléphone sonna une heure plus tôt, je répondais donc en ayant la tête encore plus "dans le pâté". Ca y est j'avais une famille d'accueil !! Je partais à Anchorage !! GENIAL, mais c'est où ??? Trop endormie pour poser des questions, ce qui arrangea bien mon interlocuteur, j'entendais juste que l'on me disait que ça serait génial ! Après avoir raccrocher, et m'être mis un coup d'eau sur le visage pour me réveiller, je me retrouvais donc tout naturellement sur internet pour voir où se trouvait cette ville dont je n'avais jamais entendu parler. Et là ? Coup de massue ! Je partais en ALASKA !!! Ca faisait maintenant trois ans que je rêvais de plage chaude à Hawaï, en Californie, en Floride... mais absolument pas de l'Alaska !! L'émotion passée, je me mettais à chercher des infos sur ce lieu si inconnu, qui je vous l'avoue me faisait peur. OK j'habite à Grenoble, et quand je ski il fait froid, mais c'est pas vraiment pareil !

Ma valise se remplissait donc doucement : combine de ski, chaussures de ski, col roulés... mais je finissais par réussir à la fermer :) Et le jour du départ arriva. Le rêve commençait, et le stress se faisait sentir !!! Je réussi à le mettre de côté pendant les trois jours de découverte à New-York, mais il revint au galop dès que je me retrouvais seule dans l'avion direction Anchorage.

Et là surprise, il n'y avait pas de la neige de partout, il ne faisait pas si froid que ça, et une superbe famille d'accueil m'attendait ! La pression retombait. Et mon année là-bas fût juste AWESOME ! J'affrontais les -20°C assez rapidement (dès mi-septembre), ainsi que la neige, et le manque de soleil en hiver (il ne faisait jour que de 10h à 15h), mais on s'y habitue vraiment !

Le lycée se passait très bien => cours d'enseignement tout le matin, puis anglais, orchestre et histoire des US l'après-midi, pour le premier semestre ; et cours de cuisine tout le matin, puis anglais, orchestre et danse l'après-midi, pour le deuxième semestre. Si seulement j'avais pu passer mon BAC avec ces matières là...

Grace à ma famille d'accueil j'ai eu la chance de pas mal voyagé. Ils m'ont fait visiter l'Alaska, j'ai même fait du chien de traîneaux avec une température de -40°C ! Oui oui, j'ai bien dit -40°C, ce n'est pas une erreur de frappe ! Mais voyez, je suis là pour vous le raconter, c'est donc bien la preuve qu'on y survit !! On s'habille juste différemment... Et pour Noël, ils m'ont emmené au Texas, à El Paso, gros changement de température, attention au coup de soleil ! Mais pour y aller on devait changer d'avion à Seattle, et vu que le deuxième avion était surbooké, et qu'on était en avance pour les fêtes, on s'est donc dévoué pour rester sur place et partir deux jours après par un autre avion. J'ai donc également visité Seattle :) Puis avec le lycée, et plus spécialement mon cours d'orchestre, nous avons participé à un concours national en Floride. On a donc passé une semaine à Orlando, entre parcs d'attractions, répétitions, et le concours (que l'on a même gagné d'ailleurs !!).

Puis l'été réapparut en Alaska, ainsi que le soleil qui ne se couchait plus que deux heures par nuit, et la date de mon retour en France arriva. L'Alaska c'est un peu comme le département du Nord dans le film Les Ch'tis : "Quand un étranger déménage dans le nord, y braille deux fois - quand y arrive et quand y part." Je ne voulais pas vraiment y aller, mais je ne voulais pas du tout rentrer !!! Mais bon, je n'avais pas vraiment le choix, et rentrais donc en France pour commencer une licence d'anglais (LLCE).

En deuxième année, je trouvais même un CDI de 20h par semaine chez McDo, et pouvais donc me remettre à rêver de repartir et de financer un nouveau voyage.

C'est donc pourquoi ma licence en poche, je suis entrain de refaire une valise. Cette fois-ci avec seulement des habits d'été vu que je pars dans quelques jours pour six mois en Australie avec le visa Work and Holiday. Puis à mon retour je reprendrai les aventures avec ISPA, cette fois pour aller apprendre l'italien pendant trois mois à Rome. Avec pour but d'être tri-lingue et de devenir hôtesse de l'air, qui sait on se croisera peut-être un jour dans un avion...

En tous cas rappelez-vous d'une seule chose : les voyages c'est comme un excellent gâteau, quand on y goûte une fois, on ne peut plus s'en passer !!! Alors n'hésitez pas et prenez votre envol !!!

 


Agathe, High School, Pennsylvanie, 2010

J'ai décidé de participer au programme "Un An en High School aux USA" parce que les Etats-Unis m'ont toujours attirée. J'y suis allée plusieurs fois, en vacances mais aussi 3 semaines pour un échange entre mon école en France et une école à Tulsa, en Oklahoma. Cela m'a vraiment donné envie de revenir pour être réellement une étudiante dans un de leurs lycées.



J'ai décidé de participer au programme "Un An en High School aux USA" parce que les Etats-Unis m'ont toujours attirée. J'y suis allée plusieurs fois, en vacances mais aussi 3 semaines pour un échange entre mon école en France et une école à Tulsa, en Oklahoma. Cela m'a vraiment donné envie de revenir pour être réellement une étudiante dans un de leurs lycées. De plus, mes parents connaissaient un étudiant en Terminale qui avait fait ce programme avec ISPA. Nous sommes donc allés à des réunions, salons d'étudiants etc. pour avoir plus d'informations.

Les premiers moi ici, j'ai appris à m'adapter, à ma famille, les cours en anglais, mais cela n'a pas été très difficile puisque j'étais dans une petite ville, avec une toute petite communauté et lycée où tout le monde est très accueillant.

Je fais aussi partie de l'équipe de hockey sur gazon et de softball de mon lycée. J'ai vraiment de très bons souvenirs des moments avec mon équipe.

Pendant les vacances de Thanks Giving, j'ai eu la chance d'aller à Orlando, FL, avec ma famille d'accueil. 

Certaines différences entre nos cultures m'ont beaucoup marquées, même si je crois que la chose la plus marquante a été ma rencontre avec Joe Biden, le vice-président des Etats-Unis, à un match de baseball !!

Mais je crois que ce dont je vais me souvenir le plus est le bal de fin d'année !

J'ai eu une superbe expérience ici et j'encourage tous les étudiants qui auraient l'occasion de passer cette année aux US de se lancer !


Anne-Caroline, Lycée, Indiana, 2010

Je suis sûrement en train de vivre la plus belle expérience de ma vie. Je suis à mi-chemin maintenant et je me rends compte de tout ce que j’ai déjà fait, accompli.



Je suis sûrement en train de vivre la plus belle expérience de ma vie. Je suis à mi-chemin maintenant et  je me rends compte de tout ce que j’ai déjà fait, accompli.

  Je suis arrivée le premier Aout 2009 à Carmel, en Indiana. J’étais un peu perdue, un peu effrayée mais vraiment excitée. Et déjà tout me paraissait merveilleux ici !  Ma famille d’accueil a été et est toujours d’une gentillesse à toute épreuve.  Au bout d’une semaine les cours commençaient, je me revois encore, petite française perdue au milieu de cet immense lycée de plus de 45OO étudiants. Mais là encore des personnes formidables m’ont aidée et petit à petit j’ai appris à connaître mon lycée. Son organisation, son « spirit ». J’ai assisté aux meilleures « convos » de ma vie, tout le lycée réuni au gymnase pour chanter l’hymne de l’école et supporter l’équipe de football. En parlant de football, les matchs sont énormes ! Je suis tout de suite devenue une vraie fan, fière de porter les couleurs de Carmel High School ( bleu et or ).  Un de mes meilleurs moments au lycée pour l’instant ( et c’est sûrement le cas pour beaucoup d’autres) a été la semaine de Homecoming. Une semaine entière où toute l’école se déguise, où il y a de la musique entre les cours, où même les profs se prennent au jeu. Et enfin : Homecoming Dance.  Encore un moment inoubliable !

  J’ai aussi eu la chance d’avoir, en cinq mois, déjà visité quatorze états et beaucoup de villes connues comme Atlanta, Chicago, DC, Las Vegas et Los Angeles. Cette chance je la dois surtout à ma famille d’accueil qui met un point d’honneur à me faire visiter tout ce qu’il y a à voir aux Etats-Unis ! Je n’oublierai sûrement jamais les plages de Californie, le désert d’Arizona et les monuments de Washington DC.

 Je vis une année de rêve, je n’aurais jamais pu imaginer mieux.  Maintenant je vis en anglais j'ai l'impression que ca fait parti de moi tellement c'est devenu naturel. Même si j'ai toujours mon accent qui fait bien rire mes amis et ma famille. Mais c'est grâce à eux que je progresse et puis je me venge en leur apprenant le français :)

A bientôt,

Anne-Caroline


Christelle, Lycée, Washington, 2010

J'ai commence par Los Angeles avec Ayusa, c'etait les 2 meilleures semaines de toute ma vie !! On avait des cours toute la journee mais c'etait super bien fait donc c'etait pas du tout comme en france =). Le campus etait AMAZING !! On est allee a Universal Studio, Hollywood ! Sur les plages de Santa Monica, on a aussi fait du shooping dans L.A. On est allee sur une colline pour voir le coucher de soleil de L.A ! On a eu un prom, graduation... The best thing ever !!! En deux semaines j'ai rencontre beaucoup, beaucoup de gens de differentes cultures !!



J'ai commence par Los Angeles avec Ayusa, c'etait les 2 meilleures semaines de toute ma vie !! On avait des cours toute la journee mais c'etait super bien fait donc c'etait pas du tout comme en france =). Le campus etait AMAZING !! On est allee a Universal Studio, Hollywood ! Sur les plages de Santa Monica, on a aussi fait du shooping dans L.A. On est allee sur une colline pour voir le coucher de soleil de L.A ! On a eu un prom, graduation... The best thing ever !!! En deux semaines j'ai rencontre beaucoup, beaucoup de gens de differentes cultures !!

Ensuite quand je suis arrivee dans ma famille d'accueil j'etais un peu devariee parce que j'arrivais de L.A pour Richland, WA ce qui n'est pas tout a fait la meme =) !

Les 2 premiers jours etaient super dure parce que je comprenais 1 mot sur 10 a ce qu'on me disait, je connaissais personne... Donc je me sentais pas a l'aise du tout. Mais apres ces 2-3 jours je me suis tres vite adaptee. Ma famille d'accueil m'a tres bien acceuillit (mais pas trop ma soeur d'acceuil de mon age). Apres quand j'ai commencé le lycee, j'etais emerveillee par hmm.. every single details in high school !! les casiers, les assemblees, la cafet, les classes, les cours, les football games... tout

J'ai eu mon Homecoming qui etait super, Halloween etait vraiment "American" =) j'etais dans l'assemblee de mon lycee et j'ai fais un concours =), Pour Thanksgiving on a eu un grand repas dans un hotel avec un grand banquet =), je suis allee a Seattle avec ma famille d'acceuil. Puis pour Noel j'ai eu une mauvaise pass "homesick" je pense parce que j'ai fetais les fetes loin de ma famille, mes amis donc j'etais pas au top de mon experience. Mais j'ai ete gate par ma famille d'acceuil et je suis allee au ski =).

Mais depuis que le 1er semestre est finit TOUT est parfait, je m'entend super bien avec ma soeur d'acceuil (car elle ne parlait pas au debut =s ) , les cours sont encore mieux que ce qu'ils etaient au premier semestre, je fais "Pol Vault" at Track , c'est super fun en plus de la danse que je fais a l'exterieur... Puis pour spring break je suis allee a Seattle, le week end dernier je suis allee a Portland, Oregon et ce week end je vais a Vancouver, WA. Je suis vraiment contente de bouger un peu plus et le top du top =)

ma famille d'accueil m'emmene a L.A pour mes 18 ans !!! =) Le meilleure des cadeaux !! =)

La semaine prochaine j'ai mon prom, apres le week end d'apres on a une sortie d'organisee avec Ayusa puis je m'en vais du 26 au 30 a L.A. Le mardi on a repetition pour graduation, le jour d'apres j'ai 18 ans, le vendredi graduation =) ! apres senior party, le samedi going away party =( et le dimanche je retourne en France !

Je n'ai pas du tout vu cette annee passee , il y a eu ces hauts et ces bas mais ca sera inoubliable, je me suis rendu conte de pleins pleins de choses , j'ai rencontre des gens de partout dans le monde , et surtout j'ai passe un an aux USA !! =D je suis vraiment contente d'avoir reussis cette annee mais c'est surtout grace a vous ! Thank you so so much !!!! =)

that was my experience =)

(Sorry for the mistakes I'm loosing my french hahaa...)


Cindy, Lycée, Mississippi, 2010

C’est d’abord presque une année de préparation avant le grand départ, de l’exitement et aussi quelques angoisses. Quand le départ arrive c’est difficile surtout quand c’est la première fois qu’on voyage seule sans maman ou papa.



C’est d’abord presque une année de préparation avant le grand départ, de l’exitement et aussi quelques angoisses. Quand le départ arrive c’est difficile surtout quand c’est la première fois qu’on voyage seule sans maman ou papa. Pour ma part je suis arrivée aux US par Atlanta, cet aéroport est l’un des plus occupé des US ce qui a rendu les choses un peu plus complexes. Les premières semaines d’adaptation ont été difficiles pour moi je me suis rendu compte que j’allais passer presque une année sans voir ma famille et apprendre à vivre dans une nouvelle famille. L’école, enfin, le lycée est complètement différent. L’école se termine à 15h au plus tard et ce que je faisais je l’avais déjà fais deux ou trois ans avant. Ce qui ma beaucoup amusé était les matchs de Football Américain. C’était super ! Cela m’a aussi apporté beaucoup d’autonomie et de maturité. Savoir gérer son argent et des tas d’autres choses.

Je conseille fortement cette aventure aux gens capables de s’adapter et qui aiment découvrir de nouvelles choses. Ce n’est pas tous les jours facile mais on en ressort grandit !


Marine, Au Pair, Wisconsin, 2010

"Je suis arrivée aux USA le 11 janvier 2010 , je suis toute nouvelle !!! Sincèrement je conseillerais cette aventure a tout le monde, c'est tellement bien !



"Je suis arrivée aux USA le 11 janvier 2010 , je suis toute nouvelle !!!

Sincèrement je conseillerais cette aventure a tout le monde, c'est tellement bien !

Je m'occupe d'une petite fille de 2 ans, qui va à l'école toute la journée , donc j'ai pas mal de temps libre quand on est à Milwaukee, Wisconsin, mais on voyage pas mal à raison de 2 semaines par mois en moyenne dans le New Jersey ( ma host mom, doit se rendre là bas pour le travail) et là par contre je m'occupe de la petite toute la journée .

Tout se passe très bien pour moi, que se soit avec la famille ou avec mes amis, j'ai la chance d'avoir rencontré des au pairs qui sont là depuis beaucoup plus longtemps que moi, donc elles m'ont pas mal aidé !

[...] Les gens ici sont vraiment très accueillants, et il est facile de se faire des amis car tout le monde trouve qu'on est géniales, le fait que chacune d'entre nous vient d'un pays différent est très intéressant et aussi très enrichissant !

Bref, ça fait que deux mois que je suis ici, mais je pense déjà a étendre mon séjour !!!"


Raicha, Au Pair, New York, 2010

"Je suis Au Pair à Briarcliff Manor dans l'Etat de New-York depuis 2 semaines. Une fois le dossier d'un candidat validé par une famille d'accueil tout se déroule très vite, on se retrouve déjà aux USA.



"Je suis Au Pair à Briarcliff Manor dans l'Etat de New-York depuis 2 semaines.

Une fois le dossier d'un candidat validé par une famille d'accueil tout se déroule très vite, on se retrouve déjà aux USA

A l'arrivée, il y a une semaine d'orientation durant laquelle on nous apprends les premiers gestes de secours, on nous donne les numéros à contacter en cas d'urgence et surtout comment venir à bout de n'importe quel cas qu'on aurait à gérer avec les enfants (caprices, etc...) On est très encadré. Durant cette semaine, on est entre au pairs qui viennent des 4 coins du monde, on apprend beaucoup, on se lie d'amitié et on commence à faire des efforts niveau de l'anglais si on veut se faire comprendre.

A la fin de la semaine d'orientation, on rejoint nos familles. Selon la région, on a un superviseur qui est à notre écoute au cas où on aurait des difficultés dans nos familles. Le superviseur organise également des sorties afin de rencontrer les différentes aux pairs de la région pour ne pas que l'on se sente seule.

La famille a mis à ma disposition une chambre et respecte mon espace personnel. Elle organise des sorties, sans nous obliger d'y aller, mais moi j'y vais ! Je suis là pour découvrir un autre monde une autre culture donc je trouve sa bien que d'y aller de temps en temps je trouve que sa crée des liens entre la famille et nous (aux pairs).

Bonne chance pour les futures aux pairs !"


Elodie, Au Pair, Massachusetts, 2010

"Je suis actuellement Au Pair dans le Massachusetts. Mon expérience se passe à merveille et je profite de chaque moment. Je prends soin de 3 enfants (un garçon de 5 ans et des jumeaux de 2 ans). Avec la famille nous allons étendre mon année. J'ai la chance d'avoir une voiture et un téléphone portable à ma disposition, après bien sur il y a des règles à respecter. J'ai eu la chance de voyager également avec ma host family et par moi même également, puisque nous avons le droit à un week-end entier par mois et 2 semaines de vacances."


Page: 3 de 4 | Entrée: 21 à 30 | précedent |